Ecole Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin

L’ACADÉMIE DE L’UNION, UNE HISTOIRE SANS FRONTIÈRES…

L’Académie de l’Union - École Supérieure Professionnelle de Théâtre du Limousin fête ses 20 ans en 2017. Depuis sa création, l’école a connu huit promotions. La Séquence 9, composée de sept comédiennes et huit comédiens, sortira en juin 2019. Elle est parrainée par Marie Duchanoy, directrice de l’Agence Play Time. L’Académie de l’Union est l’une des six écoles nationales supérieures d’art dramatique en France à être adossée à un théâtre de création : le Théâtre de l’Union - Centre Dramatique National du Limousin.

C’est en 1997 que Silviu Purcarete, metteur en scène roumain, alors directeur du Théâtre de l’Union, fonde L'Académie et en confie la direction des études à un de ses fidèles comédiens, Paul Chiributa. Que l’artisan-comédien devienne un artiste à part égale avec le poète et le metteur en scène, est l’ambition portée de l’école. Celle-ci s’ouvre déjà sur l’Europe : Roumanie, Grèce… Sous l’égide de Pierre Pradinas, qui prend la direction du Centre Dramatique National, il est proposé en 2009 à Anton Kouznetsov, comédien et directeur de théâtre russe, d’assurer la responsabilité pédagogique de L'Académie. Un pont solide est alors jeté entre la France et la Russie, notamment avec l’Académie Nationale de Saint-Pétersbourg et le Centre National Meyerhold de Moscou.

En 2013, après le décès brutal d’Anton Kouznetsov, L'Académie choisit pour la troisième fois consécutive de confier l’encadrement de ses études à un artiste né à l’étranger : Paul Golub, metteur en scène américain. Avec l’arrivée de Jean Lambert-wild, né à la Réunion, à la direction du Théâtre de l’Union et de l’école, développe, saison après saison, des projets internationaux, à travers le Festival L’Union des Écoles, l’accueil et la coproduction de spectacles étrangers, ainsi que plusieurs programmes d’échanges et de formation avec des écoles de nombreux pays.

L’ACADÉMIE DE L’UNION, UN ESPACE D’IMMERSION…

L’Académie de l’Union est la seule école nationale de théâtre à être implantée en milieu rural. À Saint-Priest-Taurion, douze kilomètres de Limoges, au milieu des arbres du Parc du Mazeau, dominant la Vienne qui serpente toute proche, c’est une magnifique bâtisse du 19ème siècle qui abrite les jeunes comédiens et comédiennes. L'école, d’une superficie de 1200 m2, dispose d’un plateau, de salles de répétition et de cours, de loges, de locaux vidéo, montage et musique, d’un centre de documentation, d’un atelier de construction, d’un espace de vie. Tout est propice ici, loin de l’agitation de la ville, à un climat serein de concentration, de réflexion, d’investissement. Cette vie, en semi-autarcie, incite à la solidarité et à la responsabilité face à la nécessité d’une vie collective. Cette immersion permet de se confronter à la synergie qui fonde le métier de comédien : une personnalité au service d’une équipe.

L’ACADÉMIE DE L’UNION, UN LIEU DE RENCONTRES ET D’ÉCHANGES…

L’Académie de l’Union développe des partenariats d’une grande richesse avec Le Sirque - Pôle National des Arts du Cirque de Nexon, à travers des stages et des créations, ainsi qu’avec l’École Nationale Supérieure d’Art de Limoges, L’ENSA, à travers différents ateliers mutualisés et la participation active de ses étudiants à la création des décors, costumes, affiches.

Depuis 2007, une convention signée avec l'Université régit un accord pédagogique fondé sur la complémentarité des enseignements. Le programme est établi de façon conjointe. Les académiciens se rendent une journée par semaine sur le campus. Ils bénéficient du statut d'étudiant et de tous les services proposés par le CROUS.

Au terme de leurs études, les étudiants-comédiens, inscrits de fait à l'Université de Limoges, obtiennent donc deux diplômes : le Diplôme National Supérieur Professionnel de Comédien (DNSPC) et la Licence professionnelle Métiers de la Culture pour le Développement Territorial.

Ils bénéficient également d’un dispositif d'insertion qui permet une aide à l’embauche durant les quatre années qui suivent leur sortie.

L’ACADÉMIE DE L’UNION, UN PARCOURS D’ARTISAN, UNE TRAJECTOIRE D’ARTISTE…

Durant un cursus de trois ans, fait de stages intensifs, de rencontres et de voyages, la jeune comédienne, le jeune comédien acquiert de solides bases techniques donnant accès à toutes les potentialités de son instrument. L’école crée les conditions qui attisent son désir de connaissance. Les jeunes acteurs et actrices ne deviennent pas qu’ interprètes ou exécutants, mais des artistes en perpétuel éveil face à l’évolution de leur art, aux mouvements du monde, à la connaissance de soi et de la vie.

Première année : celle de la découverte, révélatrice des capacités en sommeil, levant les blocages, délivrant l’imaginaire, inculquant les fondamentaux du jeu, explorant chaque discipline : voix, mouvement, improvisation. Celle des premières traversées du texte, et du premier voyage à l’étranger.

Deuxième année : celle des stages intensifs autour du corps et de la voix. Celle de l’étude approfondie du texte dramatique : apprendre à lire, à comprendre, à analyser, à maîtriser, à s’approprier, à développer une vision esthétique. Année durant laquelle s’ébauchent des projets personnels conçus à partir d’une thématique donnée. Année qui se clôt par la création d’un spectacle dirigé par un metteur en scène invité ou par le responsable pédagogique.

Troisième année : celle des expériences fondatrices s’incarnant pleinement dans une matérialité de création et de production avec l’édification des spectacles de sortie, la collaboration avec les artistes invités, la multiplication des échanges avec l’étranger. Année de l’aboutissement et des représentations sur la scène du Centre Dramatique National des projets personnels ébauchés en seconde année. Une période charnière entre la formation et l’insertion dans le monde professionnel.

L’ACADÉMIE DE L’UNION, AU CENTRE DE LA FRANCOPHONIE ET DES OUTRE-MER…

La Région Nouvelle Aquitaine et en particulier la Ville de Limoges ont une culture et une histoire tournées vers la Francophonie et l’Outre-mer qui irrigue nombre de ses institutions, qu’elles soient universitaires, artistiques ou culturelles. 

Jean Lambert-wild a souhaité inscrire la question des Outre-Mer, et plus largement de la Francophonie, au sein du projet artistique du Théâtre de l’Union en s’appuyant sur les forces et les dynamiques déjà en place. L’objectif est de répondre aux difficultés rencontrées sur ces territoires en matière de formation à l’art dramatique.

L’Académie de l’Union est membre du Pôle francophone à Limoges – Francophonies un bien commun. Elle est à l’initiative d’une plateforme pour la formation à l’art dramatique dédiée aux Outre-mer, qui se traduit, entre autre, à dès septembre 2018 par la mise en oeuvre d’une classe préparatoire à destination de jeunes âgés de 18 ans et plus, issus des territoires d’Outre-mer. Cette classe préparatoire a pour vocation de les préparer au concours des douze écoles nationales supérieures d’art dramatique que compte la France métropolitaine mais aussi de leur faciliter les concours aux autres écoles nationales de l’espace francophone. Par ailleurs, des auditeurs libres sont régulièrement accueillis à L’Académie de l’Union dans le cadre de programme d’échanges avec des écoles de théâtre de l’espace francophone. 

L’ACADÉMIE DE L’UNION, AU COEUR DU MONDE…

Depuis sa création en 1997, L’Académie de l’Union jouit d’une dimension internationale majeure. Celle-ci est structurée, à l’heure actuelle, par des échanges et des partenariats avec des écoles nationales : avec l’Institut d’État Russe des Arts Scéniques et la Nouvelle scène de Théâtre Alexandrinski à Saint-Pétersbourg (Russie), avec l’École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe au Québec (Canada), avec L’INSAAC - l’Institut National Supérieur des Arts et de l’Action Culturelle à Abidjan (Côte d’Ivoire), avec le Studio Théâtre d’Art de Lomé - STAL (Togo), avec l’École nationale de théâtre de Séoul (Corée), avec le collège des arts de Lasalle (Singapour).

Ces échanges, qui débutent dès la première année, seront bientôt confortés par des programmes de coopération avec les pays de la Francophonie et la mise en place d’un Master de mise en scène, formation internationale de deux ans, en partenariat avec l’École de Théâtre de l’Université d’État Ilia de Tbilissi (Géorgie) et l’Université de Limoges. C’est aussi la participation régulière des élèves de L’Académie de l’Union à des manifestations et Festivals. En 2017, par exemple, trois Académiciens et Académiciennes étaient présents trois semaines en Guinée pour participer à la quatrième édition de L’Univers des mots – fabrique des écritures contemporaines qui réunissait des auteurs venus des quatre coins de la Francophonie.

Cette dimension internationale est nourrie en permanence par des pédagogues étrangers venus du monde entier, dirigeant des stages techniques et d’interprétation ou des master-class.

Depuis 2016, L'Académie de l’Union couronne cette ouverture à l’international avec la tenue en biennale d’un festival international des écoles de théâtre, « L’Union des Ecoles », qui permet à 120 jeunes en formation venant de différents pays et continents de se rencontrer à travers des master-class, des temps d’échanges et des spectacles conçus sur leur territoire d’origine.

ENTRETIEN AVEC JEAN LAMBERT-WILD

Propos recueillis par Guillaume Hasson

Lire la suite